Cours d'expérience par visiteur

L'entretien RSS (entretien en re-situ subjectif) est un entretien au cours duquel le visiteur commente l'enregistrement vidéo de sa perspective subjective.

La perspective subjective est l'enregistrement vidéo de la perspective visuelle du visiteur pendant sa visite.

Le signe hexadique (SH1...5) comporte un ensemble articulé de catégories descriptives qui, une fois renseignées, permet de faire émerger le cours d'expérience du visiteur.

Le cours d'expérience décrit la construction du sens pour l’acteur, au fur et à mesure de son activité.



 Enquêtes réalisées au musée de l'Oeuvre Notre-Dame, Strasbourg

Visiteur Entretien RSS Résumé du cours d'expérience du visiteur et accès aux signes renseignés Open data
Alain photo extraite de la vidéo subjective du visiteur Alain utilise les cartels pour guider son regard et trouver le sens des photographies ; il voit du "plissé" dans le vêtement des sculpturesSH1. Il évite de croiser les chiens et la chimère du regard dans le sasSH2 puis fait le tour de la salle du jubé en construisant la connaissance : "cette salle ne souhaite pas faire passer un message" SH3. Ses attentes semblent liées à une représentation assez sombre du Moyen Âge qu'il ne retrouve pas dans l'éclairage uniforme et les murs blancs de la salle. Vidéo subjective du visiteur Vidéo de l'interview Données Advene pour analyse
Annie photo extraite de la vidéo subjective du visiteur Annie utilise le repérage comme stratégie pour entrer dans une histoire ; ici, elle n'y parvient pas immédiatement SH1. Annie tente alors de modifier sa perception pour composer une histoire à la mesure de ce qu'elle peut vivre. Les statues sont réifiées en pierres et en formes, une approche avec laquelle elle peut composer une histoire. Le conflit disparaît lorsque les statues religieuses font place à des sculptures de pierre SH2. Vidéo subjective du visiteur Vidéo de l'interview Données Advene pour analyse
Daniel photo extraite de la vidéo subjective du visiteur Daniel identifie très rapidement que le sas d'introduction de la salle du jubé est consacré au Moyen Âge SH1 et en même si cette période n'est pas le but de sa visite, il en profite pour renforcer son Référentiel (son stock de connaissances mobilisables) en incorporant la statue du chevalier à sa collection SH2. Vidéo subjective du visiteur Vidéo de l'interview Données Advene pour analyse
Fanny photo extraite de la vidéo subjective du visiteur Fanny guide sa famille en commentant la visite ; elle nous fait prendre conscience que montrer c'est (toujours) savoir quelque chose SH1. Puis avec le Tentateur, Fanny renforce à la fois ses connaissances mais aussi ses relations avec sa famille à travers une expérience partagée SH2, expérience qu'elle conceptualise et généralise SH3. Elle augmente ses connaissances qui permettent un cours d'expérience commun avec son ami SH4 ou en collaboration avec son pèreSH5, une sorte d'increasing knowledge gap en images. Vidéo subjective du visiteur Vidéo de l'interview Données Advene pour analyse
Genny photo extraite de la vidéo subjective du visiteur Genny fait danser les sculptures et se voit danser SH1, c'est un spectacle chorégraphique. Elle nous le décrit même une seconde fois plus longuement en SH2 tandis qu'elle se désengage des Vierges qui ne dansent pas aujourd'hui en SH3 : elles dansaient avec Renate Pook. Vidéo subjective du visiteur Vidéo de l'interview Données Advene pour analyse
Gwenn photo extraite de la vidéo subjective du visiteur

Le parcours avant la salle du jubé sert à Gwenn de mise en condition et lorsqu'elle arrive devant le gable, elle trouve la salle "vraiment superbe" SH1. La figure de la Synagogue devient archétypique de sa représentation du Moyen Âge SH2 tout comme le deviennent les Vierges sages et les Vierges folles SH3.

Vidéo subjective du visiteur Vidéo de l'interview Données Advene pour analyse
Hélène photo extraite de la vidéo subjective du visiteur Hélène se repère, elle "inspecte" les lieux avant de s'engagerSH1. Elle trouve un groupe sculpté qui l'engage SH2 et cherche à partager sa relation avec la Synagogue avec son mariSH3 mais c'est ce dernier qui partage sa relation au Tentateur avec elle SH3. Enfin Hélène se rend compte qu'elle "zappe" beaucoup dans son parcours et aimerait être plus guidée SH4. Vidéo subjective du visiteur Vidéo de l'interview Données Advene pour analyse
Isis photo extraite de la vidéo subjective du visiteur Isis est troublée par les visages des sculptures, ce qui la conforte dans l'idée d'un Moyen Âge comme période remarquable SH1. En particulier, elle compare le regard de deux sculptures SH2 et admire la statue du chevalier comme archétype de sa représentation SH3. Vidéo subjective du visiteur Vidéo de l'interview Données Advene pour analyse
Olivier photo extraite de la vidéo subjective du visiteur Olivier a de bonnes connaissances en Histoire médiévale. Il s'intéresse à des sculptures atypiques, en particulier au lévrier et non à la chimère SH1. Dans le jubé, il "voit" beaucoup de belles sculptures et s'interroge lorsque la sculpture lui paraît "bizarre" SH2. Enfin, même si la sculpture "est pas terrible", Olivier en profite "pour faire le vide" avant de "fixer intensément" une nouvelle oeuvre SH3. Vidéo subjective du visiteur Vidéo de l'interview Données Advene pour analyse
Pierce photo extraite de la vidéo subjective du visiteur Pierce aperçoit une sculpture dont il se demande qu'elle position pouvait-elle avoir dans l'espace SH1. Pierce ne trouve pas de réponse pour cette sculpture mais pour la suivante il y arrive sans hésitation ce qui renforce l'énigme de la première SH2. Vidéo subjective du visiteur Vidéo de l'interview Données Advene pour analyse
Roger photo extraite de la vidéo subjective du visiteur Roger renforce sa connaissance : le Moyen Âge c'est comme "différentes planètes" au sens de éloigné de notre monde SH1. Il aperçoit les Vierges folles dont il aime "la modestie" SH2 et ces Vierges folles lui rappellent son enfance fortement marquée par les nombreuses leçons de langues anciennes et d'étude de la Bible mais c'est ce qui lui permet de se poser des questions et de "voir plus de choses" SH3. Enfin s'il ne pouvait résoudre "le puzzle", cela n'a pas d'importance car "la vie elle-même est un puzzle irrésolu" SH4. Vidéo subjective du visiteur Vidéo de l'interview Données Advene pour analyse
Roman photo extraite de la vidéo subjective du visiteur Roman se tient à distance d'une sculpture "démoniaque" et renforce la construction : le Moyen Âge comme période du Bien et du Mal SH1. Mais Roman manque d'informations et pense que le musée les cache SH2. Puis la sculpture de "femme damnée" renforce à nouveau sa représentation d'un Moyen Âge obscur SH3. Enfin Roman valide et renforce sa connaissance : "les cathédrales exigeaient beaucoup d'énergie" SH4. Vidéo subjective du visiteur Vidéo de l'interview Données Advene pour analyse


 Enquêtes réalisées au musée zoologique de Strasbourg

Visiteur (âge) Entretien RSS Résumé du cours d'expérience du visiteur et accès aux signes renseignés Open data
Amande photo extraite de la vidéo subjective du visiteur Amande nomme et désigne (monstration archétypique) SH1. Si son fils s'éloigne, elle peut stocker des connaissances pour le futur SH1 ou le rappeler pour lui montrer ce qu'elle pense l'intéresser SH2. Parfois c'est son fils qui inverse la séquence, il regarde et elle nomme en fonction et chemin faisant elle renforce ses connaissances SH3. Enfin elle vérifie le bien-fondé de sa démarche SH4. Vidéo subjective du visiteur Vidéo de l'interview Données Advene pour analyse
Aurore photo extraite de la vidéo subjective du visiteur Aurore est accompagnée d'un ami. Elle compare l'anatomie animale à l'anatomie humaine, notamment l'ornithorynque SH1. Elle compare aussi les durée de gestation SH2, s'appuie les traces qu'elle distingue sur de la peau du morse pour évaluer son âge SH3 et SH4 est un cas de faire-face immédiat à vérifier. Vidéo subjective du visiteur Vidéo de l'interview Données Advene pour analyse
Axel (5,5) photo extraite de la vidéo subjective du visiteur Axel compare le morse et l'éléphant de mer pour le décrire puis élabore que l'éléphant de mer est le plus gros des animaux de la terre SH1. Il pense également que le hamster est vivant et fait des propositions aux objections de sa grand-mère SH2. Vidéo subjective du visiteur Vidéo de l'interview Données Advene pour analyse
Claire (18) photo extraite de la vidéo subjective du visiteur Claire compare les deux squelettes, se demande si la personne avait donné son consentement et montre le trou occipital à sa sœur SH1. Elle trouve le morse est immense mais heureusement végétarien SH2 et a presque un sentiment de honte devant les loups SH3. Enfin elle se demande pourquoi le lion de mer a été blessé SH4. Vidéo subjective du visiteur Vidéo de l'interview Données Advene pour analyse
Cyrius photo extraite de la vidéo subjective du visiteur Cyrius fait visiter le musée à un ami. L'une des motivations semble être le contraste lugubre, mignon qui guide et oriente la visite SH1. Ce contraste motive également les caractéristiques des animaux à travers lesquelles ils tentent de construire un référentiel commun SH2. Vidéo subjective du visiteur Vidéo de l'interview Données Advene pour analyse
Florent (9) photo extraite de la vidéo subjective du visiteur L'interaction du Chercheur avec Florent, comme dans les cas de Céline et Renzo au Vaisseau ne produit pas des verbalisations qui peuvent donner lieu à renseigner les signes hexadiques. Transcription sans signes hexadiques. Vidéo subjective du visiteur Vidéo de l'interview Données Advene pour analyse
Juliette photo extraite de la vidéo subjective du visiteur Juliette compare les anatomies animale et humaine, elle trouve certains animaux "marrants" SH1. Elle trouve également certains animaux bizarres SH2 voire dégoûtants SH3 ou encore magnifiques SH4. Elle fait l'hypothèse que ces animaux n'ont pas beaucoup évolué depuis la préhistoire SH5. Vidéo subjective du visiteur Vidéo de l'interview Données Advene pour analyse
Lisa (12) photo extraite de la vidéo subjective du visiteur Lisa nous propose différents types de comparaisons : comparer les animaux deux à deux pour y trouver des différences ou des ressemblances SH1. Établir des différences entre les animaux tout en établissant des classes qui les rassemblent SH2. Établir des comparaisons entre l'animal réel et un souvenir de l'animal SH3. Vidéo subjective du visiteur Vidéo de l'interview Données Advene pour analyse
Mohan photo extraite de la vidéo subjective du visiteur Mohan visite le Musée zoologique en compagnie de son amie Sonia. Il aperçoit le squelette du singe qu'il compare au squelette humain et construit que l'homme ne peut avoir d'ancêtre commun avec le singe. Sonia en revanche pense que certes il y a des différences "mais que c'est presque la même chose" SH1. Apercevant le morse, Mohan se dit que c'est un faux car il est bien trop grand "aussi grand qu'une moitié de baleine" SH2. Vidéo subjective du visiteur Vidéo de l'interview Données Advene pour analyse
Simon (18) photo extraite de la vidéo subjective du visiteur

Simon est un primovisiteur averti qui attend des informations précises et complètes sur les espèces, il juge le Musée zoologique très complet SH1 même s'il ne trouve pas de réponse précise à sa question SH2 ou s'il n'arrive pas à lire les cartels SH3. Il partage ses connaissances avec sa cousine aussi bien à propos d'un animal SH4 que d'un arbre phylogénétiques SH5.

Vidéo subjective du visiteur Vidéo de l'interview Données Advene pour analyse
Simon (18) CE

Entretien téléphonique avec Simon, 6 mois après sa visite au Musée zoologique dans le but de comparer ce dont se souvient Simon avec son activité pendant la visite de Musée. Tous les animaux cités ont fait l'objet d'échanges verbaux mais tous les animaux qui ont fait l'objet d'échanges n'ont pas été cités. Fixer le sens d'une relation au monde à travers le partage de cette relation avec un tiers serait une piste intéressante à développer.

 
Thierry photo extraite de la vidéo subjective du visiteur Thierry montre et commente des animaux pour préparer un voyage l'été prochain au Sri Lanka SH1. Il aperçoit un crâne qui active la réminiscence d'un rêve SH2. Il pense que les enfants lisent plus dans un musée que dans un zoo SH3 et cherche des relations entre l'enfant et l'animal de façon à mobiliser son attention SH4. Vidéo subjective du visiteur Vidéo de l'interview Données Advene pour analyse
Yuki photo extraite de la vidéo subjective du visiteur Yuki est étudiante en biologie et visite le musée en compagnie d'une amie. Elle trouve la scène des renardeaux très intéressante car elle illustre "apprendre en s'amusant" SH1. Elle note aussi que le sanglier est dans Le Roi Lion SH2 et essaye de comprendre le sens de la galerie des oiseaux sans y arriver SH3. EN SH4, les deux amies tentent à plusieurs reprises de d'éviter de s'exposer aux insectes et aux papillons, dont elles ont très peur, disent-elles. Vidéo subjective du visiteur Vidéo de l'interview Données Advene pour analyse


 Enquêtes réalisées au Vaisseau (centre de culture scientifique) Strasbourg

Visiteur (âge) Entretien RSS Résumé du cours d'expérience du visiteur et accès aux signes hexadiques Open data
Bix (12) photo extraite de la vidéo subjective du visiteur Bix valide et renforce ses connaissances sur la relation roue-mouvement SH1 qu'il aime d'autant plus qu'il peut manipuler. Il lit le cartel avec le Cycle de l'Eau, cycle qu'il connaît déjàSH2. Il réussit assez facilement l'élément Roue-Bielle-PistonSH3. Quant à l'élément Poulies-Courroies, Bix comprend vite et essaye de trouver une nouvelle motivation SH4. Enfin Bix tente de 4 façons différentes la construction de l'Escalier SH5. Vidéo subjective du visiteur Vidéo de l'interview Données Advene pour analyse
Célia (9) photo extraite de la vidéo subjective du visiteur Limites de l'entretien en re-situ subjectif : Célia vient pour la première fois au Vaisseau accompagnée de sa cousine et de sa marraine. Elle semble très enjouée à l'idée de participer à une enquête mais l'entretien n'est pas assez riche pour renseigner les signes hexadiques et définir le cours de son expérience. Ces maladresses ont été évitées par la suite. Transcription sans signe hexadique. Vidéo subjective du visiteur Vidéo de l'interview Données Advene pour analyse
Elodie (12) photo extraite de la vidéo subjective du visiteur Elodie trouve l'élément Poulies-Courroies déjà construit sans le savoir et ne le trouve pas très intéressant SH1. L'élément Funambule ne lui plaît pas mais elle le construit sur la base d'un quiproquo SH2. En revanche elle aime beaucoup l'élément Vélo-Squelette, un élément à la fois physique et amusant SH3. Elle tente le Parcours dans le Noir et rebrousse chemin en croyant qu'il lui faudrait traverser une chute d'eauSH4. Vidéo subjective du visiteur Vidéo de l'interview Données Advene pour analyse
Estéban (16) photo extraite de la vidéo subjective du visiteur Estéban effectue deux fois le Parcours dans le Noir, la deuxième fois est plus rapide mais aussi plus amusanteSH1 il puis explore la Fourmilière, ce qui l'amuse d'autant plus qu'il y a peu de fourmisSH2. Vidéo subjective du visiteur Vidéo de l'interview Données Advene pour analyse
Hugo (13) photo extraite de la vidéo subjective du visiteur Hugo tente plusieurs activités mais pour diverses raisons (élément en panne, activité occupée) il poursuit sa quête SH1. Avec l'un des éléments, il renforce sa connaissance "comment faire pousser un légume" SH2. Il construit également une hypothèse sur la Filtration de l'Eau SH3 et continue sa quête d'un élément qui l'engage corporellement : le Parcours dans le Noir SH4. La Lunette et le Prisme SH5. [pas de son sur la perspective subjective] Vidéo subjective du visiteur Vidéo de l'interview Données Advene pour analyse
Laure (12) photo extraite de la vidéo subjective du visiteur Laure est intéressée par les animaux : il peut s'agir de grandissement sous Microscope SH1, de la Fourmilière où en particulier elle aimerait savoir ce que mangent les fourmis SH2 ou d'un jeu multimédia sur l'équilibre des espèces SH4. Elle est déçue lorsqu'elle ne parvient pas à comprendre le but d'un élément, bien qu'elle ait lu les consignes SH3. [pas de son sur la perspective subjective] Vidéo subjective du visiteur Vidéo de l'interview Données Advene pour analyse
Margaux (11) photo extraite de la vidéo subjective du visiteur Margaux est en compagnie de ses sœurs et de sa marraine. Elle essaye d'abord de soulever un poids seule, puis sa marraine guide ses geste : "accrocher une corde, ça fait plus léger" SH1. Elle ne sait pas bien comment aborder l'élément Roue-Bielle car les indicateurs de succès sont équivoques : quelque chose ne va pas ou elle s'y prend mal SH2. Elle a vu un visiteur placer des courroies sur les poulies, elle fait de même et pense que le but est de faire tourner la bille du haut SH3. Enfin, SH4 est un exemple de coopération à succès pour réaliser le Pont en treillis. Vidéo subjective du visiteur Vidéo de l'interview Données Advene pour analyse
Niko (9) photo extraite de la vidéo subjective du visiteur Niko tire sur la corde pour monter une charge. Il utilise la poulie a contrario des intentions didactiques, mais pour lui, c'est réussi SH1. Niko associe roue et bielle pour allumer la lumière, mais le dispositif est prévu pour allumer l'une des deux lampes à la fois tandis que Niko veut allumer les deuxSH2. Enfin Niko veut "faire tourner très vite la balle", ce qu'il fait très bienSH3. Vidéo subjective du visiteur Vidéo de l'interview Données Advene pour analyse
Olan (11) photo extraite de la vidéo subjective du visiteur Olan et sa tante font tourner la roue sur l'élément Roue-Bielle mais rien ne se passe, du moins pas ce qu'ils attendent et ils quittent l'élément SH1. Ils passent à l'élément Architecture-Plan et cette fois c'est Olan qui dirige l'action : il trouve la bonne réponse et "comprend vite" SH2. Sur le Tri des Déchets, c'est un autre visiteur qui aide Olan, qui "lui explique plus simplement" et il réussit l'élément SH3. Puis Olan prend confiance, lit seul les consignes et les suit "il a compris vite" SH4. Enfin la dernière partie est moins plaisante : sa tante lit les consignes mais c'est difficile et un autre visiteur gêne sa concentration SH5. Vidéo subjective du visiteur Vidéo de l'interview Données Advene pour analyse
Paolo (10) photo extraite de la vidéo subjective du visiteur Paolo est devant l'élément Poulies-Courroies. Il réussit à "faire tout tourner", l'ensemble des roues et boules SH1. Il s'attelle au Pont en treillis câblés, mais n'y arrive pas et mobilise sa mère qui lui lit les consignes et guide ses mouvements. Comme cela ne suffit pas, sa mère intervient directement sur l'élément pourtant Paolo a le sentiment d'y être arrivé tout seul SH2. Vidéo subjective du visiteur Vidéo de l'interview Données Advene pour analyse
Ratiba (11) photo extraite de la vidéo subjective du visiteur Ratiba mobilise des ressources tierces (son père) pour réussir un élément, qu'elle réussit de façon mitigéeSH1. Puis, dans un jeu interactif, elle essaye deux stratégies différentes pour en comparer les effets SH2. Vidéo subjective du visiteur Vidéo de l'interview Données Advene pour analyse
Renzo (8) photo extraite de la vidéo subjective du visiteur Comme Céline, Renzo ne verbalise pas suffisamment son expérience. Néanmoins, deux signes mettent en évidence les insuffisances des Attentes SH1 et les insuffisances des Savoirs, du Référentiel SH2. Dans les deux cas, les Interprétants sont faibles où inattendus parce que les Attentes ne guident pas suffisamment l'Engagement. L'entretien n'est pas transcrit. Vidéo subjective du visiteur Vidéo de l'interview Données Advene pour analyse
Samuel (8) photo extraite de la vidéo subjective du visiteur Samuel fait-face au dispositif Poulies-Courroies. Il s'engage et construit la connaissance : le but du dispositif est de tourner la roue dans un sens puis dans l'autre de façon à faire avancer la bille en haut SH1. Cette connaissance fait maintenant partie de son Référentiel et lorsque Samuel s'engage dans le dispositif Roue-Bielle, il construit la connaissance, "ce dispositif est défectueux parce que la bielle ne tient pas" SH2. Le signe SH1 et SH2 constituent un bel exemple de concaténation infructueuse. Vidéo subjective du visiteur Vidéo de l'interview Données Advene pour analyse
Théo (13) photo extraite de la vidéo subjective du visiteur Théo est guidé par son ami Antoine, ils se repèrent avant de s'engager SH1. Parfois Théo a envie de revivre et vérifier une expérience SH2 et découvre le Parcours dans le Noir SH3. Le signe SH4 est un exemple de rémanence de l'Interprétant enchâssé dans une activité tierce SH4. Vidéo subjective du visiteur Vidéo de l'interview Données Advene pour analyse
Vinciane (12) photo extraite de la vidéo subjective du visiteur Vinciane faire tourner des Engrenages et fait du bruit SH1. Puis elle réussit à allumer des lampes et ensuite à faire tourner des poulies dans les deux sens SH2. Elle fait appel à son père qui lui montre comment enrouler la corde autour des poulies SH3. Elle tente également le jeu de la Construction avec l'aide de sa mère SH4 tandis que l'élément Tremblement de Terre est réalisé par sa mère et son père de façon collaborative sans Vinciane SH5. Enfin Vinciane veut "Trier les Déchets" mais elle intervient au milieu d'un cycle et se lasse d'attendre la fin de la temporisation SH6. Vidéo subjective du visiteur Vidéo de l'interview Données Advene pour analyse


Enquêtes réalisées au musée d'Art moderne et contemporain de Strasbourg

Visiteur Entretien RSS Résumé du cours d'expérience du visiteur et accès aux signes renseignés Open data
Diane photo extraite de la vidéo subjective du visiteur Diane s'attarde sur le panneau d'introduction de l'exposition mais elle ne comprend pas la première oeuvre "le mur". Elle s'interroge, regarde alentour sans trouver de réponse SH1. Même situation pour les cartes dont elle ne comprend pas la répétition SH2. En revanche, lorsqu'un guide donne un détail dont elle peut s'emparer alors elle est contente de ce qu'elle comprend : "on comprend mieux avec des explications" SH. Vidéo subjective du visiteur Vidéo de l'interview Données Advene pour analyse
Mathilde photo extraite de la vidéo subjective du visiteur Mathilde ne comprend pas le "mur de briques" SH1 mais trouve très amusant "le lit" SH2. Elle ne comprend pas très bien non plus le titre de l'oeuvre "l'hélicoptère en fermeture éclair" SH3 puis après un tour de la salle, elle trouve une interprétation au couple "mur de briques / le lit". Enfin elle pense partager certaines de ses préoccupations avec l'artiste à travers "les feuilles et les cartes avec le Sri Lanka" SH4 et enfin le "tableau noir" est coloré même s'il est écrit qu'il est noir SH5. Il s'agit d'un essai dans un musée d'art contemporain, l'entretien comporte les signes hexadiques sans la transcription de l'entretien. Vidéo subjective du visiteur Vidéo de l'interview Données Advene pour analyse